man-coffee-cup-pen

BLOG

Coaching professionnel et thérapie : quelles différences ?

Par Eric Nicloux le 14 septembre 2022

Certains Français pensent que le coach professionnel est avant tout un psychologue. Cependant, ce métier est tout autre : le coaching professionnel est un accompagnement conçu dans le but d’aider un coaché à atteindre un objectif personnel ou professionnel qu’il s’est fixé. Il permet au client d’avancer lors d’une période de transition, de changement ou de prise de décision :

  • Pour trouver ses propres réponses.
  • Pour ouvrir les portes du possible.
  • Pour prendre du recul et porter un autre regard sur sa situation actuelle.

En d’autres termes, le coach amène le client à la découverte de lui- même, afin d'augmenter sa capacité de perception et d'analyse et se distingue de la thérapie de plusieurs manières :

  • Différence #1 : Le rôle et la posture du coach professionnel vs. le rôle et la posture du thérapeute, qu’il soit psychologue / psychiatre.
  • Différence #2 : L’objectif de coaching vs. l'objectif d’une thérapie.
  • Différence #3 : L’utilisation du passé en coaching vs. l'utilisation du passé en thérapie.
  • Différence #4 : Les modalités du coaching vs. les modalités d’une thérapie.

 

Différence #1 : Le rôle et la posture du coach vs. le rôle et la posture du thérapeute (psychologue ou psychiatre)

Comme nous l'avons vu dans l'introduction, le coach professionnel accompagne son client dans l'atteinte d'un objectif. Ce dernier doit être précis, défini et mesurable. Pour ce faire, il travaille en co-responsabilité avec son client : ils ont une relation d’égal à égal. Le coach n’est pas un sachant qui va résoudre un problème. Il va simplement questionner pour que son client trouve ses propres solutions et travailler sur le « Comment atteindre cet objectif ».

Pour ce faire, le coach doit veiller à :

  • Créer un cadre de confiance et de sécurité pour son client.
  • Adopter une écoute bienveillante.
  • Offrir un respect inconditionnel sans a priori et jugement.
  • Accompagner son client pour clarifier ses objectifs.
  • Utiliser un questionnement stimulant qui favorise l’expression, contribuant à lever les obstacles et mettre à jour ses ressources.
  • Favoriser l’autonomisation de son client.
  • Respecter une neutralité indispensable : il ne donne pas de conseils à son client.

Pour respecter des différents éléments, le coach professionnel se doit d’être formé à cette démarche grâce à une formation reconnue par l’Etat.

 

Le thérapeute, lui, est un professionnel de santé. Il travaille avec un patient qui vient le voir à la suite d’un mal-être ou d’une problématique psychologique pour lequel il a besoin d’aide. Le patient recherche un soin : il n’y a pas d’objectif mesurable lors d’une thérapie et le psychologue va travailler sur le « pourquoi » du mal-être de son patient. Il va rechercher les causes profondes de cette situation, contrairement au coach qui a une approche solution. Afin d’y arriver, le psychologue doit avoir fait de longues études et avoir un diplôme qui régit son activité.

Et élément déontologique fondamental. Le coach professionnel doit, s’il se rend compte que son client à une problématique psychologique ou psychiatrique, rediriger son client vers un professionnel adéquat et ne pas faire de coaching.

 

Différence #2 : L’objectif d’un coaching vs. l’objectif d’une psychothérapie

Lors d'un coaching professionnel, le client définit, avec le coach, un objectif qui répond à neuf critères :

  • Personnel.
  • Simple.
  • Réalisable.
  • Ambitieux.
  • Mesurable.
  • Ecologique.
  • Daté.
  • Ecrit.
  • Contractuel.

Le coach travaille avec son client uniquement sur cet objectif, en le questionnant, pour lui permettre de trouver ses propres solutions. A l’issue de chaque séance, le client repart avec un plan d’actions à réaliser. En effet, lors d'un coaching, le client est toujours mis en action, pour trouver ses ressources. Grâce à cette approche, le client remarquera :

  • Une amélioration de son efficacité.
  • Une amélioration de sa confiance en lui.
  • Une clarification de ses objectifs.
  • La mise en place d'une méthodologie claire pour atteindre ses objectifs.
  • Une amélioration de sa gestion du temps.
  • Une réduction de son stress et une meilleure gestion de ses émotions.

Et, s’il peut observer ces différents bénéfices, il est indispensable de rappeler que le coach professionnel a une obligation de moyens alors que le client a une obligation de résultats.

Lors d’une thérapie, il n’y a pas d’objectif défini de manière spécifique. Le patient vient pour résoudre un mal-être profond, une souffrance psychologique. Le client est mis en réflexion profonde par son thérapeute sur son passé, son mal-être, pour découvrir pourquoi il est aujourd’hui dans cette situation. Il n’est pas mis en action.

Différence #3 : L’utilisation du passé en coaching vs. l’utilisation du passé en psychothérapie

Le coach travaille sur l'axe présent-futur de son client :

  • Quelle est sa situation aujourd'hui ?
  • Où veut-il aller dans un futur proche ?
  • Comment peut-il y parvenir ?

Le coach professionnel peut parfois utiliser le passé de son client, mais uniquement comme d’un levier pour clarifier sa situation actuelle. Et, seulement si cela lui permet de trouver les moyens d'atteindre son objectif de coaching.

 

Le thérapeute, lui, analyse le passé de son client pour y rechercher les causes profondes d’un comportement, d’un mal-être, d’un fait actuel. Il travaille sur l’axe passé-présent de son patient.

 

Différence #4 : Les modalités du coaching vs. les modalités d’une psychothérapie

Le coaching est une prestation basée sur un contrat entre le coach et le client, qui définit :

  • L'objectif du client.
  • La durée de la prestation.
  • Le nombre de séances de coaching.
  • Les étapes du coaching.
  • Le tarif de la prestation complète.
  • Les règles déontologiques et juridiques du coaching.

Cet accompagnement est limité dans le temps, afin de :

  • Ancrer un sentiment de mieux-être sur le long terme.
  • Prendre du recul sur sa situation.
  • Développer ses relations interpersonnelles.
  • Redonner du sens à sa vie personnelle ou professionnelle, se remotiver.
  • Découvrir les ressources que le client possède déjà en lui.
  • Développer son autonomie.

 

Une thérapie n’est pas régie par les mêmes modalités : elle n’a pas de durée limitée définie dans un contrat. L’accompagnement peut durer plusieurs années.

Se former au coaching avec la Haute école de coaching

 Vous savez maintenant toutes des différences qui existent entre coaching professionnel et thérapie. Si le métier de coach professionnel vous intéresse ou que vous souhaitez en savoir plus sur la déontologie de ce métier, téléchargez dès à présent notre brochure.

Eric Nicloux, Coach professionnel certifié et Responsable pédagogique du Groupe Evolution & Perspectives et de la Haute école de coaching.

Topics: HEDC

Commentaires