man-coffee-cup-pen
BLOG

Personal shopper : Le métier qui a tout bon

Par Héloïse Richard le 23 décembre 2020

La crise du coronavirus et le confinement ont impacté les habitudes d’achat des français et joué un rôle important dans l’accélération de l’achat en ligne.

Aujourd’hui le « consommer moins mais mieux » prime sur la « Fast Fashion », une consommation mode sans identité. Une forte demande de transparence, honnêteté, conseils, écoute, qualité des produits se fait de plus en plus pressante. Les achats vestimentaires et beauté servent la satisfaction personnelle et le fait de se savoir mis(e) en valeur. Nous entrons dans une nouvelle démarche qui consiste à s’approprier la mode plutôt que la suivre coute que coute, le « fashion faux pas » devient un concept désuet. L’exigence croissante des consommateurs appelle un service plus exigent et plus complet, en boutique physique mais aussi en ligne.

Certaines marques ont fait preuve de beaucoup de créativité pour poursuivre l’activité malgré le confinement en développant par exemple un service de livraison à domicile par le conseiller de vente. Pour d’autres, une expérience shopping virtuelle en direct hors du commun grâce à des conseillers de vente équipés de Google Glass. L’ultra-personnalisation est aujourd’hui poussée à son paroxysme et malgré la multiplicité de techniques digitales, le conseil humain semble rester indispensable.

Qu’elle que soit la clientèle, masculine ou féminine, la majorité souhaite avoir confiance en l’image qu’elle renvoie. Pour cela hommes et femmes sont à la recherche de véritables conseils vestimentaires et beauté. Le métier de personal shopper répond à chacune de ces attentes et a pour mission d’accompagner ce nouveau besoin. Originellement proposé dans le secteur du luxe, le service se démocratise et touche un public plus large en boutique comme sur le web.

Le personal shopper définit la colorimétrie, le style, la morpho-silhouette, morpho-visagisme à l’aide de techniques professionnelles et établit un objectif et un budget avec son client. Il le guide ensuite afin de faire concorder son image, sa personnalité ainsi que ses obligations professionnelles et personnelles.
Il s’agit d’un métier d’accompagnement au développement personnel qui nécessite donc de la bienveillance, de l’empathie et une capacité d’écoute importante. Les marques ont bien compris l’intérêt considérable de proposer un service de personal shopping, permettant de faciliter le parcours d’achat de leurs clients et surtout de leur proposer un service ultra personnalisé.

A la Haute école de conseil en image, nous formons chaque année de futurs conseillers en image capables d’accompagner toute personne en quête de ce nouveau besoin. Notre module personal shopper permet aux futurs certifiés de guider leurs clients dans leurs choix vestimentaires et beauté pour une adéquation entre image et personnalité.

Topics: HECI

Commentaires