Kiosk évolution & perspectives

Enquête sur le coaching professionnel en France en 2022

Par Coralie Pilté le 13 septembre 2022

En juin 2022, la Haute école de coaching a mené une enquête auprès de 518 Français pour découvrir ce qu’ils connaissent et pensent du coaching professionnel. Une enquête qui révèle de nombreux éléments sur ce métier toujours mal compris des Français.

 

Le coaching professionnel, un métier toujours mal compris des Français

Le coaching professionnel fait beaucoup parler de lui depuis plusieurs années, avec de nombreux articles consacrés à cet accompagnement. Cependant, il reste encore mal compris des Français :

  • Si 40,55 % des personnes interrogées lors de l’enquête de la Haute école de coaching définissent le coach professionnel comme « un professionnel qui questionne et utilise des techniques pour aider ses clients à trouver leurs propres solutions », 82,28 % affirment que le coaching professionnel est synonyme de conseils.
  • De plus, 28,94% des Français interrogés associent le coach professionnel à un conseiller ou un consultant qui apporte des solutions, et 24,61 % à un coach sportif qui partage des préconisations sportives et alimentaires, confirmant que plus de la moitié des Français (53,55 %) associent ce métier à du conseil personnalisé.

Or, le coach professionnel, à la différence d’un consultant ou d’un entraineur sportif, n’apporte aucun conseil, aucune solution, et aucun avis à son client. Il travaille avec lui pour l’aider à atteindre un objectif précis, que le client définit lui-même. Le coach utilise alors son questionnement et des outils pour que son client trouve ses propres ressources et solutions afin d’atteindre cet objectif. Associer coaching professionnel et conseil et donc une vraie mécompréhension.

 

Des idées reçues qui ont la vie dure

L’enquête de la Haute école de coaching fait ressortir de nombreuses idées reçues, qu’il est nécessaire de démystifier.

  • Le coaching professionnel, c’est du développement personnel : Selon l’enquête de la Haute école de coaching, 64,17 % des Français disent connaître le « coaching en développement personnel », contre 50,79 % le coaching en entreprise et 50,39 % le coaching de vie (deux courants reconnus du coaching professionnel). Mais, si le coaching professionnel est souvent associé au développement personnel, il s’en distingue par son processus régulé par de nombreuses associations, fédérations et communautés de coachs professionnels, comme l’EMCC ou Way2Be. Cet accompagnement repose sur un questionnement et des outils spécifiques, qui s’acquièrent lors d’une formation reconnue par l’Etat et par les associations, fédérations et communautés. Loin d’être un métier non-contrôlé, il demande le respect d’une déontologie stricte, d’une neutralité et d’une co-responsabilité. Et malgré les dérives qui peuvent exister, le coaching professionnel est bien loin des méthodes miracles, des courants sectaires ou des gourous promettant monts et merveilles à qui suivra leurs méthodes de développement personnel. En effet, les coachs professionnels ne partagent aucune méthode et aucune solution avec leurs clients lors du processus.
  • Tout le monde peut être son propre coach grâce à des livres de développement personnel : 44,09 % des Français interrogés disent que lire des livres de développement personnel suffit pour être son propre coach, quand 29,72 % ne savent pas. Or, ceci est un non-sens. Le coach professionnel est une personne extérieure qui accompagne son client dans l’atteinte d’un objectif défini, grâce à une méthodologie reconnue. Lire un livre peut permettre d’identifier des pistes de réflexion, d’entamer un processus mais ne permet en aucun cas d’être son propre coach. La personne ne maitrise pas le questionnement et les outils propres au coaching professionnel. Et, ces livres proposent généralement des solutions toutes prêtes, des méthodes miracles totalement contraires à la déontologie du coaching professionnel.
  • Le coaching professionnel n’est pas reconnu par l’Etat : Selon l’enquête de la Haute école de coaching, 62,79 % des Français ne savent pas si le métier de coach professionnel est reconnu par l’Etat grâce à un certification ou pensent qu’il ne l’est pas. Or, ce métier est bien reconnu par l’Etat français grâce à plusieurs certifications de coach professionnel inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Niveau 6 (Norme EU), dont la certification de la Haute école de coaching.
  • Le coaching est un effet de mode : Selon l’enquête de la Haute école de coaching, 56,30 % des Français pensent que le coaching est un effet de mode. Or, cette pratique trouve ses origines dans la maïeutique de Socrate, discipline détaillée dans Théétète, ouvrage de Platon écrit en 369 avant Jésus Christ   environ. Le coaching a ensuite été formalisé dans les années 1970. Il existe donc depuis plus de   50 ans et fait l’objet de nombreuses études scientifiques qui démontrent son efficacité.

Fabienne Lemaigre-Voreaux, Directrice Générale du Groupe Evolution & Perspectives et de la Haute école de coaching, commente : « Si l’appellation de « coach professionnel » nécessite l’obtention d’une certification professionnelle, le terme de « coach », lui, n’est pas régulé. De nombreux consultants et acteurs du développement personnel se l’approprient donc à tort. Ceci nourrit la confusion des Français, qui associent le coaching professionnel au conseil et au développement personnel, alors que cet accompagnement est tout autre ! Ce métier est régi par des méthodologies et une déontologie stricte, et permet à chacun de se révéler, de découvrir ses ressources pour atteindre un objectif précis, sans les conseils d’un consultant. Une approche qui a besoin d’être reconnue et valorisée pour se détacher des nombreuses idées reçues sur cette profession. »

 

La Haute école de coaching s’engage pour la professionnalisation et la reconnaissance du métier de coach professionnel

Acteur du coaching professionnel depuis 2009, la Haute école de coaching s’engage depuis plus de 13 ans pour la professionnalisation et la reconnaissance de ce métier :

  • L’école propose des parcours de formation de coach professionnel reconnus par l’Etat et inscrits au RNCP Niveau 6 (Norme EU), le plus haut niveau de certification pour ce métier. A l’issue de la formation et après leur certification, les apprenants doivent signer la charte de déontologie du métier et s’engager à la respecter.
  • L’école est reconnue par l’EMCC France, la plus grande fédération de coachs professionnels en France et respecte sa charte déontologique.
  • La Haute école de coaching innove en créant première communauté participative de coachs professionnels francophones, Way2Be. Cette communauté, accessible sous la forme d’une application mobile à partir du 1er octobre 2022, inclura un annuaire pour le grand public, référençant les coachs professionnels certifiés RNCP et reconnus par l’Etat. Chaque coach adhérent doit transmettre son certificat professionnel à l’équipe de modération pour valider qu’il est véritablement formé et détenteur d’un certificat professionnel. Cette application est plébiscitée par les Français interrogés, qui répondent à 60,04 % être intéressées par une telle application pour la sécurité et la transparence qu’elle permet.
  • L’école lance, le 13 septembre, une campagne de sensibilisation nationale sur le métier de coach professionnel, incluant un livre blanc expliquant le métier de coach professionnel et une campagne de pub démontrant l’importance de la certification de coach professionnel. Retrouvez la campagne de sensibilisation ici.

Fabienne Lemaigre-Voreaux explique : « En tant qu’acteur du coaching professionnel, il est essentiel pour nous de nous engager pour la professionnalisation et la reconnaissance de notre métier. C’est pourquoi nous avons réalisé cette enquête, et lançons dans son sillon une campagne nationale de sensibilisation ainsi qu’une nouvelle application de coachs professionnels certifiés incluant un annuaire qui permettra aux Français de choisir un professionnel du coaching reconnu par l’Etat et d’être certain d’un accompagnement de qualité. »

 

Pour télécharger tous les résultats de l'enquête sur le coaching, cliquez ici.

 

A propos de la Haute école de coaching

Depuis plus de 13 ans, la Haute école de coaching vise l’excellence en formant des coachs professionnels de haut niveau. Grâce à un parcours de formation reposant sur une approche métier innovante, nous sommes devenus l’une des écoles de coaching les plus réputées en France et à l’international, et sommes fiers d’afficher un taux de satisfaction de 93,6 % et un taux de certification de 94,5 %. Bien plus que des parcours et des spécialisations reconnus par l'Etat et inscrits au RNCP, nous offrons un accompagnement individuel et personnalisé à chaque apprenant. En présentiel ou à distance, nous sommes à leurs côtés pour les guider dans la réalisation de leur projet et leur donnons les moyens techniques et humains de mener à bien leurs ambitions professionnelles.

Topics: Communiqué de presse

Commentaires